Menu

Avocat succession à Paris 5

Avocat compétent en succession à Paris 5e, Maître Fanny LOPES vous conseille et vous assiste dans les opérations de liquidation et partage de la succession de vos proches prédécédés.

Elle vous assiste dans toutes les étapes du règlement de cette succession, qu'elle soit amiable ou judiciaire.

Le décès d'un proche est une épreuve difficile et douloureuse pour chacun d'entre nous.

L'ouverture de la succession du défunt peut parfois être une démarche impossible à réaliser seul.

L'expérience de Maître Fanny LOPES en tant qu'avocat en matière de succession lui permettra de vous aider au mieux et de surmonter cette épreuve douloureuse.

Que vous soyez un héritier (conjoint, enfant, parent, frère, soeur...) ou un légataire (bénéficiaire de la succession par testament), Maître LOPES, avocat à Paris 5, saura faire valoir vos droits dans la succession de votre proche.

Si le défunt n'a pas rédigé de testament, qui hérite de ses biens ?

Lorsque la personne décédée n'a pas rédigé de testament avant son décès, c'est la loi qui détermine l'ordre des héritiers - on parle alors de dévolution successorale.

Avocat en droit des successions à Paris 5, Maître Fanny LOPES sera la plus à même de vous expliquer l'ordre "de passage" des héritiers, et vous informer sur vos droits dans la succession de votre proche.

Quels sont les droits du conjoint survivant en présence d'enfant(s) d'une première union ?

Si vous êtes le conjoint survivant et que votre défunt époux a eu un ou plusieurs enfants d'une précédente union, Maître Fanny LOPES vous informera au mieux sur vos droits dans la succession.

De même, votre avocat en droit de la famille et du patrimoine à Paris 5 vous assistera et vous conseillera si vous êtes l'enfant issu(e) de la première union de votre parent prédécédé et que son conjoint survivant n'est pas votre deuxième parent.

Que faire si l'un des héritiers bloque le partage de la succession ?

Maître Fanny LOPES, familière du contentieux successoral, vous assistera et vous représentera dans toute procédure judiciaire de liquidation et partage de la succession dont vous êtes héritier ou légataire, que vous en soyez l'initiateur ou que vous la subissiez.

En effet, nul n'étant tenu de rester dans l'indivision, chaque héritier a le droit de saisir le Tribunal de Grande Instance pour résoudre une situation de blocage, créée soit par un seul héritier, soit par le désaccord manifeste de tous les héritiers concernant le partage successoral.

Une question ? Contactez-moi